1000 Projets

basculer sur la recherche détaillée
Transformation numérique Matériels pédagogiques Lutte contre le décrochage

Création d’une plateforme Numérique de Travail au service des étudiants Apprentis

Le CFA ASPECT AQUITAINE souhaite acquérir un enseignement hybride (Blended Learning) au service de l’Apprentissage. Il s’agit de confier une mission pédagogique à une personne ressource qui élaborera, entretiendra, animera un espace collaboratif d’apprentissage à destination de nos apprentis et qui du fait de l’alternance et de la charge de travail pendant les semaines en entreprises, ne parviennent pas seuls à organiser leur travail « scolaire » régulier et efficace pour se préparer à l’examen.

Nous avons pu observer qu’il est difficile pour les élèves en apprentissage de suivre les enseignements dispensés sur le temps scolaire. Ils doivent, en effet, « rattraper » par eux-mêmes des parties du programme qu’ils n’ont pas eu le temps d’approfondir en classe et ce, sans la présence d’un enseignant pour les accompagner. De plus, ils rencontrent souvent des difficultés à trouver la motivation et l’énergie pour se mettre au travail après une journée en entreprise. Enfin, ils doivent constamment se réadapter au rythme scolaire, alors qu’ils sont dans une toute autre dynamique quand ils ont un statut d’employés.

Cette « rupture » physique, « présentielle », avec l’école ne facilite pas la mise en lien entre les savoirs plus théoriques, techniques et/ou pratiques des cours; et les activités professionnelles qu’ils vivent sur le terrain.

 

C’est à partir de ce constat que ASPECT AQUITAINE a pensé créer une alternative qui permettrait de répondre aux problèmes de lacunes et de niveaux disparates, mais aussi de maintenir le lien entre tous les élèves en apprentissage et les équipes pédagogiques, en dehors du temps de classe.

Il convient donc, si on prend en compte toutes ces observations, de proposer à ces apprentis, d’autres modalités d’accès aux cours, plus interactives, plus synthétiques, et plus « impactantes ». C’est pourquoi, l’un des objectifs de ce projet est de permettre à des élèves en alternance de pouvoir consulter depuis leur lieu d’apprentissage ou pendant les weekends, des synthèses de cours, des documents complémentaires, des tutoriels, des liens consultables sur internet. Ainsi, ils pourront travailler à distance, réviser, reprendre des notions qu’ils auraient mal consolidées, ou tout simplement faire des exercices ou des devoirs qu’ils doivent rendre pour la prochaine session scolaire dans l’établissement. Par ailleurs, en utilisant une plateforme numérique collaborative, ils pourraient aussi avancer, malgré l’éloignement et l’éparpillement géographique de chacun, sur les projets à faire en groupe.

 

La formulation de savoirs synthétisés par des capsules audiovisuelles semble être une approche plus attractive, et mieux adaptée pour ces élèves qui préfèrent, et ont besoin d’aller « droit au but ». La possibilité de travailler en collaboration par internet est aussi un réel atout pour, ne pas rester isolé, maintenir des relations avec leurs camarades de promotion, et ne plus avoir des liens « distendus » avec l’école.

Enfin, le fait que la plateforme soit alimentée par leurs pairs, y compris ceux qui sont en formation initiale (dans le cadre d’une mixité des publics), favorise un sentiment de solidarité, de prise en compte de leur différence de statut.

Pour se faire, l’utilisation de la plateforme numérique POD (développée par l’Université de Lille) a semblé pouvoir répondre aux nécessités du projet. Elle permet de développer de nombreuses fonctionnalités, et elle peut s’adapter à toutes les configurations pédagogiques. Elle comprend de nombreux modules complémentaires (plus de 600) dont des outils de communication (chats, forums, bloc commentaire), de production (wiki, glossaire), et de gestion (calendrier, liste des tâches). Elle permet l’organisation d’activités en présentiel et à distance selon des modalités pédagogiques actives et participatives ; l’accompagnement méthodologique et métacognitif des apprenants. Elle permet également la médiation relationnelle et réflexive ainsi que l’ouverture à des ressources externes. Enfin, elle est assez intuitive pour les élèves et est utilisée dans de nombreux établissements.

 

L’enseignement hybride constitue une alternative éducative qui peut prendre en compte la singularité de chacun, son rythme d’apprentissage, ses lacunes, ses facilités, son potentiel, tout en abordant un programme scolaire commun, afin de permettre à chaque élève de contribuer à sa réussite scolaire. Par ailleurs, le numérique permet à la fois de massifier et d’individualiser les enseignements, mais aussi de prolonger le lien pédagogique en dehors de l’espace/temps de la classe.

La forme scolaire peut être ainsi redéfinie : le temps en classe peut offrir la possibilité de cibler les besoins spécifiques, d’accompagner de manière plus personnalisée, d’organiser le travail à faire, de préciser les objectifs, mais il peut aussi proposer de continuer à apprendre et comprendre, en dehors de l’école. Il est alors concevable, pour les élèves, d’aborder de nouveaux savoirs, de revenir sur certaines notions, de progresser, de consolider des connaissances, de travailler ensembles à distance, depuis une plateforme numérique commune.

 

Ainsi, il ne s’agit pas seulement d’apporter une solution technique et didactique (mise en fonctionnement d’une plateforme numérique, avec une arborescence disciplinaire, par classe, et/ou par projet). Cette plateforme a pour ambition de véhiculer des valeurs essentielles : l’élève est acteur de son apprentissage,  il contribue à la construction sur le fond et la forme des contenus de la plateforme, et la solidarité et le partage des connaissances doivent être moteurs de sa participation.

 

La présence de ressources variées grâce à ce type de dispositif permet un enrichissement de la séquence. Les outils multimédias (fichiers audio, vidéo, lecture d’image) et les activités plurielles (exerciseurs, glossaire, écriture collaborative) enrichissent son contenu et contribuent à répondre à la diversité des styles cognitifs des apprenants. Ces ressources et les travaux sous forme multimédias (audio, vidéo, etc.) permettent une diversification des modes d’apprentissage, les enseignants et les élèves vont pouvoir exploiter ces fichiers, les faire évoluer, les adapter suivant les situations. L’interactivité des contenus devient ainsi obligatoire.

 

Ce projet va être expérimenté au sein de l'UFA ST GENES de BORDEAUX, selon le calendrier suivant: 

Développement 2017, avec prototype début juin 2017, puis 1ère expérimentation 2017/2018.

Déploiement sur les UFA du réseau ASPECT AQUITAINE 2018/2019.

 

44 500 €

Part à financer

  • 44 500 € Coût total du projet

Centre de formation d'apprentis CFA ASPECT Aquitaine

54 Boulevard Godard
33300 BORDEAUX
Nouvelle Aquitaine

BAC PRO MEI Maintenance des équipements industriels - TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES FONDAMENTALES,
BAC PROTMSEC Technicien de maintenance en systèmes énergétiques et climatiques - TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES FONDAMENTALES,
BTS AUDIOVISUEL - TECHNIQUES DE L'IMAGE ET DU SON, METIERS CONNEXES DU SPECTACLE,
BTS BATIMENT - BATIMENT - CONSTRUCTION ET COUVERTURE,
BTS FED Domotique - ENERGIE, GENIE CLIMATIQUE,
BTS Maintenance des systèmes - TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES FONDAMENTALES,
CAP APR Agent Polyvalent de Restauration - AGRO - ALIMENTAIRE, ALIMENTATION, CUISINE,
CAP ATMFC Assistant Technique en milieu familial et rural - AGRO - ALIMENTAIRE, ALIMENTATION, CUISINE,
CAP esthétique cosmétique parfumerie - COIFFURE, ESTHETIQUE ET AUTRES SPECIALITES DES SERVICES AUX PERSONNES,
MCAD Mention Complémentaire Aide à Domicile - TRAVAIL SOCIAL

Habilitation : Quota

Entreprises, vous souhaitez participer au financement de ce projet grâce à votre Taxe d'Apprentissage ?

Contactez votre chargé de relations entreprises ou Yassin KAIMA :

01 45 72 82 39

ykaima@octalia.org