1000 Projets

basculer sur la recherche détaillée
Transformation numérique Matériels pédagogiques Handicap Lutte contre le décrochage

Le numérique et internet au service de la formation et de la lutte contre l'illettrisme

Nous recevons de plus en plus de jeunes et moins jeunes qui ne savent pas écrire et ont des difficultés en lecture. De plus, aujourd'hui les nouvelles formes d'illettrisme en lien avec une société numérique démontrent que les fractures se situent d'abord dans la compréhension des modes d'usage que dans la possession (hormis pour les plus démunis) d'appareils connectés. Or, dans les modes d'usage il est une compétence fondamentale qui s'impose et qui est bien sûr basée sur la compréhension du monde numérique : comment accéder à MA liberté si je ne parviens pas à la compréhension de ce qui se présente sur les écrans. Alors que la vidéo et l'audio sont revenus au premier plan, l'écriture reste discriminante. Mais l'écriture n'est plus seulement celle de l'alphabet, mais aussi celle de l'image, du son et de l'interactivité. L'illettrisme frappe les plus démunis, l'accès à l'informatique et à Internet a d'abord été colonisé pas ceux qui sont les plus favorisés creusant ainsi un nouveau fossé. A ces dimensions techniques et cognitives s'ajoutent la dimension économique. Or, c'est cette dimension, qui associée à la question sécuritaire et identitaire, a pris le dessus sur les individus. Cette domination nouvelle s'applique d'abord à ceux qui sont les plus faibles dans ces domaines. La MFR de Bourgougnague veut se moderniser dans sa pédagogie et utiliser des moyens plus ludiques pour la formation des jeunes. Pour cela nous voulons équiper toutes les salles (4) de tableaux interactifs avec vidéoprojecteurs et ordinateur permettant une approche plus dynamique de la pédagogie pour qu’elle soit plus attractive pour les jeunes. De plus nous désirons renouveler la salle informatique qui devient vieillissante. Mais pour former nos futurs pros, nous ne pouvons pas passer à côté de l’informatique. Le dernier élément important est internet. L’objectif est de permettre l’accès sécurisé à internet depuis toutes les salles de classes.

Nous recevons de plus en plus de jeunes et moins jeunes qui ne savent pas écrire et ont des difficultés en lecture. De plus, aujourd'hui les nouvelles formes d'illettrisme en lien avec une société numérique démontrent que les fractures se situent d'abord dans la compréhension des modes d'usage que dans la possession (hormis pour les plus démunis) d'appareils connectés. Or, dans les modes d'usage il est une compétence fondamentale qui s'impose et qui est bien sûr basée sur la compréhension du monde numérique : comment accéder à MA liberté si je ne parviens pas à la compréhension de ce qui se présente sur les écrans. Alors que la vidéo et l'audio sont revenus au premier plan, l'écriture reste discriminante. Mais l'écriture n'est plus seulement celle de l'alphabet, mais aussi celle de l'image, du son et de l'interactivité. L'illettrisme frappe les plus démunis, l'accès à l'informatique et à Internet a d'abord été colonisé pas ceux qui sont les plus favorisés creusant ainsi un nouveau fossé. A ces dimensions techniques et cognitives s'ajoutent la dimension économique. Or, c'est cette dimension, qui associée à la question sécuritaire et identitaire, a pris le dessus sur les individus. Cette domination nouvelle s'applique d'abord à ceux qui sont les plus faibles dans ces domaines.Aujourd’hui, nous avons des salles de classes rénovées mais sans technologie informatique. Aujourd’hui, nous nous devons d’être en corrélation avec le monde environnent et disposer d’outils en adéquation avec la jeunesse et leurs capacités. Nous devons aussi mettre à disposition des outils permettant de faire grandir les élèves dans un univers similaires aux entreprises innovantes afin qu’ils ne soient pas déconnectés de la réalité professionnelle.
La MFR de Bourgougnague désire équiper 4 salles de classes de vidéoprojecteurs au plafond, tableaux numériques interactifs et ordinateurs portables. Le tout relié à un réseau afin de permettre un travail plus ludique, interactif et avec des technologies d’aujourd’hui.
Les formateurs et les élèves ont besoin de se perfectionner en informatique et ont besoin de rester en lien avec la réalité professionnelle.

Financé

29 122 €

Part à financer

  • 29 122 € Coût total du projet

UFA de la MFREO de Bourgougnague

Château Jolibert

Nouvelle Aquitaine

MFREO de Bourgougnague

Château Jolibert
47410 BOURGOUGNAGUE
Nouvelle Aquitaine

Bac pro Agroéquipement - PRODUCTIONS VEGETALES, CULTURES SPECIALISEES ET PROTECTION DES CULTURES,
CAP Maintenance de Bâtiments de collectivités - BATIMENT - FINITIONS

Habilitations : Quota,
Hors-quota - catégorie A

Entreprises, vous souhaitez participer au financement de ce projet grâce à votre Taxe d'Apprentissage ?

Contactez votre chargé de relations entreprises ou Yassin KAIMA :

01 45 72 82 39

ykaima@octalia.org