basculer sur la recherche détaillée
Partager ce projet :
Lutte contre le décrochage Handicap

Le sport, alternative à l’échec scolaire et levier éducatif

Notre école souhaite mettre au coeur de son projet d'établissement le sport, comme vecteur de respect, de solidarité.... mais aussi comme moyen de lutte contre l'échec scolaire et l'exclusion. Nous souhaitons, mettre en place un programme permettant à l'ensemble des jeunes présents de faire du sport tous les jours de la semaine. Plusieurs actions seront conduites : création d'un city stade, construction d'une salle de sport, intervention de joueurs professionnels, diversification des activités..

Présentation du projet :

 

Notre établissement accueille chaque année près de trois cents élèves. En intégrant notre Centre de Formation, de « vieux » réflexes rattrapent vite ses étudiants et ils ont beaucoup de difficultés à se détacher de l’image qu’ils se font d’eux.

L’échec scolaire y est souvent présent, tout comme le fait de devoir se rassembler ensemble à la zone fumeur ou sur un banc voir derrière son portable pour partager des moments « ensemble ». Nous constatons un élément commun à l’ensemble de ses situations : l’inactivité physique.

 

L’objectif de ce projet est de pouvoir redynamiser notre structure et la relation des élèves grâce au sport mais aussi permettre de lutter contre l’échec scolaire.

 

Ainsi deux volets seront traités :

 

- Le décrochage scolaire :

 

Plusieurs études internationales, réalisées ces dernières années, viennent démontrer que le sport et la pratique d’une activité physique régulière permettait de lutter contre les situations d’échec scolaire. Ainsi, la pratiques régulières de sport auraient une influence sur la mémoire, la confiance en soi et la réussite scolaire.

En effet, le sport sollicite un grand nombre de capacités : motrices, émotionnelles, relationnelles, ludiques…permettant qu’adviennent pour ces enfants des situations de réussite. Il s’agit là d’un mécanisme primordial pouvant participer à la rupture de ce cercle de l’échec.

D’autre part, l’inégalité des résultats scolaires se manifeste avant tout par une différence d’attitudes vis à vis des savoirs, des contraintes, des règles de fonctionnement de l’école. Elle est la conséquence visible des différents degrés d’implication des élèves, de leurs attitudes face aux tâches d’apprentissages en particulier.

Dans la pratique, lutter contre l’échec scolaire passe donc par un travail de transformation d’attitudes chez les jeunes scolarisés. Il s’agira de repérer l’attitude de l’apprenant, son degré d’autonomie, en fonction des différentes règles qui régissent le cours d’éducation sportive : les règles institutionnelles, groupales, des jeux sportifs, d’action.

Le sport possède des atouts considérables : la multiplicité des règles qui la traverse, la variété des supports, le statut particulier des contenus qu’elle véhicule, l’émotion spécifique qu’elle fait naître chez les élèves.

Pour toutes ces raisons, le sport s’impose comme un terrain privilégié de réflexion et d’action dans une perspective de lutte contre l’échec scolaire.

Pour terminer, il a été constaté que les activités sportives peuvent améliorer les habiletés cognitives. Un effet neurobiologique en résulterait, c’est-à-dire que l’activité physique aurait une influence sur le cerveau en stimulant le développement de nouvelles cellules ou en favorisant sa plasticité.

 

Notre projet, s’articulerait ainsi autour de plusieurs actions :

 

         - Création d’espaces sportifs diversifiés : un city stade, une petite salle de sport

         - Multiplicité des activités sportives : sport collectif (volley, basket, hokey, football), sport individuel (ping pong, athlétisme, musculation, danse, natation), sport de détente (yoga/méditation), sport de pleine nature (ski, rafting, canoé, escalade)

       - Permettre à ce que chaque jeune puisse faire du sport au sein de l’établissement tous les jours de la semaine (cours, veillée, inter cours)

       - Mise en oeuvre de séjours sportifs (Classe de neige, classe verte, cohésion de groupe...)

     

Ce projet aura un impact important sur le fonctionnement de notre établissement. En effet, la création de ses différents espaces va permettre d’offrir un grand nombre de possibilités à nos étudiants de pratiquer un sport.

 

Néanmoins pour encadrer ces différents temps, les missions du personnel viendront à évoluer :

 

         - Les cours de sport : ils seront répartis sur l’ensemble de la semaine et encadré par un formateur compétent. Des intervenants viendront compléter les apports du formateur (sportif de haut niveau, éducateur spécialisé…)

        - Les temps d’inter cours sont encadrés par des animateurs et le formateur de service. Ils auront à charge d’animer ces temps. Nous le constatons déjà. Il suffit que quelques jeunes jouent au basket, pour qu’un grand nombre d’entre eux les rejoignent et participent au jeu.

        - Une activité sportive ou de détente sera proposée chaque soir de la semaine pour les élèves présents à l’internat et encadré par un formateur ou un animateur ou un intervenant.

   

D’autre part, nous aménagerons les différents espaces sportifs avec nos élèves afin de les inclure dans le projet et leur permettre une meilleure adhésion aux différentes activités proposées.

 

Des contacts ont déjà été pris avec des sportifs (ou ancien sportif de haut niveau) ou des clubs professionnels de la région pour intervenir au sein de notre établissement et auprès de nos élèves.

 

- Volet éducatif : Le sport au service de l’éducation 

 

Le sport possède des atouts considérables sur le plan éducatif : la multiplicité des règles qui la traverse, la variété des supports, le statut particulier des contenus qu’elle véhicule, l’émotion spécifique qu’elle fait naître chez les élèves. Le sport, du fait qu’il sollicite d’autres capacités : motrices, émotionnelles, relationnelles, ludiques… engendre un travail de transformation d’attitudes chez les jeunes scolarisés. Il s’agira de repérer l’attitude de l’apprenant, son degré d’autonomie, en fonction des différentes règles qui régissent le cours ou l’acticité : les règles institutionnelles, groupales, des jeux sportifs, d’action.

Le sport va permettre de travailler sur le respect des règles, de l’autre, du matériel, de son corps. Il est un formidable outil de valorisation des jeunes et génère chez eux de la confiance en soi.

La multiplicité des pratiques doit permettre à chaque de trouver sa place.

 

D’autre part, notre établissement lutte contre le tabagisme mais aussi contre la surutilisation du téléphone. Cependant, nous ne pouvons avoir un discours moralisateur face à ces deux problématiques sans proposer en parallèle des activités fédératrices. En ce sens et à nos yeux, le sport est l’un des moyens les plus efficace de ce changement d’attitude.

 

D’autre part, il n’est plus à prouver les bien-faits du sport sur la santé (physique et mentale)

 

"Une école bienveillante, soucieuse de développer un climat scolaire propice aux apprentissages doit faire sa place à ce grand absent, ce trop méconnu et trop souvent dénié dans l’enseignement : le corps ! "

 

Afin de mener à bien ce projet, nous devons aménager des espaces :

       - Construction d’une salle multi activités sportives de 40 m² (appareil de musculation…)

       - Aménagement avec nos élèves d’un city-stade couvert praticable tout au long de l’année

       - Acquisition de matériel de sport (suivant la discipline)

 

L'ensemble de ses équipements et de ses activités devront être accessibles aux personnes en situation de handicap puisque notre école a à coeur d'intégrer dans ses effectifs des jeunes handicapés.

 

 

19 000 €

Montant total à financer

0%
0% financé
  • Reste à financer : 19 000 €

MFR Le Village

4 Rue Michelet
38490 ST ANDRE LE GAZ
Auvergne Rhône-Alpes

UFA de la MFR Le Village



Auvergne Rhône-Alpes

BAC PRO Conduite et gestion d'une entreprise du secteur canin et félin - PRODUCTIONS ANIMALES, ELEVAGE SPECIALISE, AQUACULTURE, SOINS AUX ANIMAUX,
BAC PRO Electrotechnique, Energies et Equipements Communicants - METALLURGIE (Y.C. SIDERURGIE, FONDERIE),
BAC PRO Métiers de l 'Electricité et de ses Environnements Connectés - METALLURGIE (Y.C. SIDERURGIE, FONDERIE),
BP Installations en Equipements Electriques - ENERGIE, GENIE CLIMATIQUE,
CAP Préparation et Réalisation d'Ouvrages Electriques - ELECTRICITE, ELECTRONIQUE,
Cycle d'orientation 4ème / 3ème / DIMA - SPECIALITE NON SPECIFIEE

Habilitations : Quota,
Hors-quota - catégorie A

Entreprises, vous souhaitez participer au financement de ce projet grâce à votre Taxe d'Apprentissage ?

Contactez votre chargé de relations entreprises ou Yassin KAIMA :

01 45 72 82 39

ykaima@octalia.org